Couteaux du monde

Ps Cuteleria

Posté par andrea 27 octobre 2016 0 commentaire
Couteaux artisanaux de survie, bushcraft de Ps Cutelaria
[Total : 19    Moyenne : 2.8/5]

Il y a quelques temps, nous avons rencontré un artisan-coutelier portugais dans son petit atelier tout près de Porto. Un artisan passionné et attachant que nous allons vous présenter aujourd’hui.

Ps Cutelaria : le parcous de Paulo

Rien ne destinait Paulo, ingénieur en systèmes informatiques, à la coutellerie. Amateur de couteaux depuis toujours, il collectionnait des couteaux de chasse, des couteaux militaires, des baïonnettes de plus de 150 ans, des couteaux de survie,… Mais sur chaque pièce, il manquait toujours quelque chose. Ce n’était jamais exactement ce qu’il voulait. Soit le manche était trop grand, soit trop petit, la lame trop épaisse ou trop fine. Alors il a commencé à faire quelques « bricoles », il a commencé à fabriquer ses propres couteaux.

 Paulo, coutelier artisan d'art au Portugal

Autodidacte de talent, il s’est formé tout seul pendant deux ans avec internet et l’aide de couteliers avec qui il discute depuis son ordinateur. Notamment Paulo Simoes, un portugais expatrié en France. En effet, il n’existe pas de formations de coutellerie au Portugal. Son apprentissage a donc été plus lent, plus difficile. Il y a bien évidemment eu des ratés, des couteaux à jeter, mais quand il a commencé à montrer son travail, il a tout de suite eu de très bons retours. On a commencé à lui demander s’il en vendait. Il n’avait jamais pensé à ça jusque là. Il fabriquait des couteaux pour son usage personnel. Devant l’insistance des gens, il commence un petit négoce de coutellerie en parallèle de son métier d’informaticien.

Ps Cutelaria : les couteaux

Paulo fabrique le couteau de A à Z : il forge, façonne et affûte lui-même ses couteaux et leurs étuis. La plupart de ses couteaux sont forgés et toutes les finitions sont faites à la main avec du papier à poncer. Même s’il fait aussi des couteaux à finition lisse, les bruts de forge restent des préférés. C’est d’ailleurs cette finition particulière qui a fait sa renommée.

Pour le moment, il ne fait que des couteaux fixes (couteaux de cou, couteaux de survie, bushcraft) mais il travaille sur un projet de couteau pliant en piémontais. Du côté des matériaux, il utilise principalement des bois exotiques, des cornes et du Mikarta qu’il fait lui-même. Son objectif : faire des couteaux utilitaires, accessible et de qualité, dont les personnes n’auront pas peur de se servir pour abattre un arbre, tuer un sanglier, couper des cordes…

Il nous a reçu dans son petit atelier, installé dans le jardin de ses parents. Un tout petit espace très bien aménagé ou le moindre centimètre carré est optimisé. Après avoir échangé sur son parcours atypique, il nous a montré quelques unes de ses créations.

couteaux artisanaux de ps cutelariaCouteau artisanal de Ps Cutelaria en bois de cerf

Ps cutelaria lame damas à partir d'une chaîne de tronçonneuse

Une lame damas en cours faite à partir d’une chaîne de tronçonneuse

Le secret de ses lames

Ses lames peuvent se tordre à 90 degrés sans se casser. Il garanti même que l’on peut abattre un arbre avec une de ses lames et qu’elle coupera toujours parfaitement (voir la vidéo de test ci-dessous). Le secret, c’est la trempe de l’acier. Au-delà de l’attention particulière porté aux températures de trempe, il applique un procédé spécial lors de la trempe dans l’huile. La lame est plongée par étape dans l’huile, d’abord la partie coupante avant de plonger l’intégralité de la lame. Ainsi, la partie tranchante sera plus dure que le dos de la lame. Celle-ci pourra donc se tordre sans casser. Mieux vaut avoir un couteau tordu qu’un couteau cassé. Voilà tout l’intérêt de faire ses lames de façon artisanale.

Test de torsion d’un couteau

Test de coupe

Il est également très exigeant quant à la qualité de ses couteaux. Chaque pièce est passée au crible à la recherche du moindre défaut. Ensuite, il se demande s’il l’achèterait ou non. Si oui, le couteau est gardé, sinon il recommence.

Retrouvez ses créations sur son site internet : pscutelaria.com , accessible en plusieurs langues.

 

Vous aimerez aussi