DécouvrirLe Pays Basque

Bidart et son passé de chasseurs de baleine

Posté par andrea 31 mars 2016 0 commentaire
[Total : 4    Moyenne : 4.3/5]

Situé entre Biarritz et Saint-Jean-de-Luz, Bidart est un charmant village basque qui surplombe l’océan avec une vue imprenable sur les Pyrénées. Son nom est issu de deux mots basques : bide (chemin) et artean (au milieu) que l’on peut interpréter par “à la croisée des chemins”. Sa devise « Bidartean zuzena onena » qui signifie “à la croisée des chemins le plus droit est le meilleur” représente son caractère bien trempé et ses valeurs : authenticité, simplicité et partage. 

Si aujourd’hui Bidart est une petite ville moderne et dynamique qui propose une multitude d’animations toute l’année, elle reste néanmoins très attachée à ses traditions et à son histoire.

  • La chasse à la baleine

Comme la plupart des communes de la côte basque, Bidart a connu le temps de la chasse à la baleine. Les vestiges du four qui servait à faire fondre la graisse des baleine sur les hauteurs de la plage de Parlementia et les restes de baleine calcinés datant de la préhistoire retrouvés à Biarritz témoignent de l’ancienneté de cette pratique sur la côte. La chasse à la baleine faisait vivre nos villages depuis la nuit des temps…

Cependant, la technique de chasse de nos marins conduit à la raréfaction de l’espèce sur la côte. En effet, les harponneurs s’attaquaient d’abord au petit pour attirer la mère, or ce mammifère ne peut avoir qu’un seul petit tous les 3 ans. Ainsi, au XVIIème siècle, il n’y a plus de baleines à chasser aux alentours de la côte. Les marins basques partent vers Saint-Pierre-et-Miquelon pour continuer d’exercer leur métier. Le dernier harponneur de Bidart, dont la sépulture se trouve sur le parvis de la magnifique église du village, est mort en 1660. Les écritures se sont effacées au fil des années, seule la flèche représentant le harpon a su défier le temps.

tombe-harponneur.jpg

Cette phase importante de l’histoire du village a laissé beaucoup de traces au fil des siècles :

La tour de Koskenia : tour de guet qui servait à alerter les pêcheurs de la présence de baleines au large avec un feu de paille.

Tour-de-Koskenia.jpg

Le blason de la ville sur lequel figure un harpon, un bâteau et la tour de Koskenia.

– Le morutier suspendu au plafond de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption pour protéger les marins et leurs familles. Petite anecdote sur ce bateau : il a été offert à l’église de Bidart par Jean Legas, père de l’ancienne propriétaire de la Ferme Etxettoa des Couteliers Basques.

Morutier.jpg

Retrouvez la suite de l’histoire de notre beau village dans nos prochains articles, restez connectés ! Sourire

Les Couteliers Basques – Ferme Etxettoa – Rue Oyhara – 64210 Bidart
www.lescouteliersbasques.fr
05 59 50 12 47 – info@lescouteliersbasques.fr

Vous aimerez aussi